A la base, le Hip-hop délivre un message politique et sociale. Tout au long de la création de ce mouvement, on le voit évoluer de la rue à la scène.

Les ateliers proposés permettent de découvrir cette culture et de travailler autour de cette esthétique contemporaine qui se décline en différentes disciplines, techniques et de nombreuses écritures.

 

 

« La sensibilisation à la culture hip-hop et la formation sont des disciplines que je développe parallèlement.

S'approprier la scène et ses codes n'est pas une fin en soi mais il s'agit tout de même d'un point auquel je porte une attention particulière.

Cela permet de découvrir le patrimoine culturel, un pan crucial de l'interprétariat, la place du spectateur et des autres corps de métiers liés à la scène.

La danse à l'école par exemple permet de découvrir un genre artistique et d'échanger mais également d'insuffler l'envie d'aller au théâtre ou d'approfondir une pratique. »

 

 • Sensibilisation à la danse hip-hop :

Tout au long de son parcours, Jessica Noita a mené des actions culturelles dans le but de sensibiliser le public à la pratique de la danse hip-hop et à sa culture indissociable.

 

La compagnie propose des ateliers pédagogiques et de formation liés à la pratique et la transmission de la danse hip-hop.

 

 

A propos de l'atelier 

 

Il y a mille et une façons de rencontrer la danse. 

Ce dispositif s'adapte selon les thèmes, les  groupes, et l'objectif de la structure.

 

Voici les composantes de base abordées lors d'un atelier :

 

- Sensibilisation à la culture hip-hop : Discussion autour des

diverses composantes de la culture hip-hop afin de s'approprier les codes.

- Perception du corps : Travail autour de la proprioception permettant de porter attention aux

sensations et aux articulations, au trajet du mouvement, aux appuis...

- Espace : Porter attention à sa kinesphère, son environnement proche et éloigné. Se repérer

dans l’espace en frontal, en diagonale, en cercle, seul, avec les autres. Circuler d’avant en

arrière, sur le côté, debout, à la mi-hauteur, au sol...

- Temps/Rythme : Apprendre à compter les temps sur une musique, à affiner sa musicalité afin

d’être en rythme sur une partition musicale et d’entendre les subtilités qui pourront soutenir

les nuances du mouvement ou bien en sortir et créer sa propre musicalité.

- Énergie/ Qualité de mouvement : Exercices autour des nuances du mouvement (isolations,

souple, dur « comme le robot », mouvement projeté, mouvement arrêté...). Des termes de la

symbolique sont favorisés pour nourrir la contrainte (marcher sur la lune, une marionnette

manipulée par un fil imaginaire, être sur un nuage, «bugguer» comme un robot...)

- Techniques de base : Apprentissage des fondamentaux de la danse hip-hop plus

particulièrement de la danse debout (isolations, dissociation du mouvement, des contractions

musculaires, des vagues, de la robotique...) entre autre relative au popping.

- Variation chorégraphique : Proposer un enchaînement de mouvements permettant de façon

ludique d’intégrer les bases, de mémoriser, de développer la concentration et la précision ainsi

que de danser ensemble.

- Atelier chorégraphique : Une consigne est proposée à partir de contraintes d’espace, de

verbes d’action, une symbolique... De petits groupes sont composés. Cela permet

d’encourager la créativité de chacun au sein du groupe et d’accepter de communiquer et de

créer une petite forme de façon collégiale. Les participants deviennent créateurs. Ils ont le choix de présenter le fruit de leur recherche.

- Regard du spectateur : Le participant, spectateur et acteur s’enrichit de ce qu’il voit et se

valorise face au regard de l’autre. Il apprend à observer et à critiquer avec bienveillance.

- Free-style : temps d’expression libre spontané.

 

Afin de mettre toutes ces notions en pratique, divers exercices en solo ou en groupe sont proposés. 

Différents supports musicaux ou des moments de silence viennent en appui et les contraintes sont  déclinées de divers manières à partir des éléments de base.

 

Le cercle

 

Le cercle est une forme spatiale propice à la créativité. Il s'agit d'un espace de jeu omniprésent dans la culture hip-hop.

Bien que certaines personnes pour qui il peut avoir un effet inhibant , il crée une proximité avec les membres qui autour crée cette matrice. Ils contiennent le cercle et encouragent celui qui au milieu danse à en atteindre un état transcendantal.

Ces moments d'improvisation ont souvent un effet de lâcher prise pendant lequel, chacun s'exprime avec fougue.

Le danseur ne fait qu'Un avec ce qui l'entoure et lorsque la danse prend une  dimension spirituelle, elle a une valeur magique et le cercle devient un espace rituel.